Vous êtes ici > Résidences > Compagnies accueillies cette année

Compagnies accueillies cette année


Compagnies accueillies en 2020...

Précédemment en 2021...


EN CE MOMENT :

Du 9 au 10 septembre 2021

Le Prélude (75) // « Littoral » de Wajdi Mouawad

Série Théâtrale

Littoral est une adaptation en rue de Wajdi Mouawad. Cette version se jouera en 3 épisodes dans 3 endroits différents et c’est l’épopée de Wilfrid, parti enterrer son père que le public y éprouvera.

crédit photo : Joseph Banderet


Du 27 septembre au 1er octobre 2021

Cie Acidu (93) // "Salim le cocher et le conteur de la nuit"

Contes et Marionnettes

Une nuit, une vieille fée annonce à Salim son départ en retraite et qu’il ne lui reste que 23 mots avant de devenir muet. Mais si dans les 3 mois il reçoit 7 cadeaux précieux, une jeune fée viendra la remplacer et il pourra raconter à sa guise. Salim a sept amis qui vont lui offrir une part de leur histoire afin de le sauver du mutisme. Dans un lieu détruit par les bombardements, un groupe de personnes vont faire revivre le temps d’une nuit le souvenir de Salim le cocher et de ses amis.

crédit photo : Acidu


Du 4 au 15 octobre 2021

Le Théâtre du Revenant (75) // "L’invendeur"

Théâtre de rue

L’invendeur, c’est l’histoire d’un colporteur qui sillonne le pays par monts et par vaux, de villes en villages, pour vendre sa merveilleuse camelote aux passants. À bord de son échoppe ambulante, son véhicule publicitaire farfelu, pétaradant et bariolé, il attire l’attention et rameute la foule. Il expose dans ses vitrines et ses présentoirs des quantités d’objets improbables, inutiles, incompréhensibles et magiques. À première vue ces bibelots n’ont aucune valeur, certains semblent même bons pour la casse, cependant chacun d’entre eux renferment une histoire, un souvenir extraordinaire qui ne demandent qu’à être partagé.

crédit illustration : croquis de Loana Meunier inspiré d’une photo d’Alain Delorme


Du 5 au 15 octobre 2021

Le Détachement International du Muerto Coco (13) // "Danser dans mon petit salon sans me poser de questions"

Danse

Ca démarre comme une enquête naïve : de quoi parle-t-on quand on dit le mot « virilité » ? Tu peux me le dire, toi ?
Pendant plus d’un an, Maxime Potard part à la rencontre de personnes croisées au hasard des rues ou invitées à échanger sur le sujet. De ces paroles, il tente de tirer le fil d’une écriture du réel, qui mêle expériences personnelles, autofiction et paroles d’inconnu.e.s.
Il propose un poème qui se fabrique comme une pensée en mouvement. Un poème qui se dit et qui se danse. En costard ou en culottes en dentelles (pour hommes, bien sûr).
Sur un canapé posé au milieu des gens.
C’est une comédie musicale, enfin, chantée par une mystérieuse créature. Et si l’envie nous en prend, peut-être finira-t-on tous par danser ?
Dans le cadre de cette résidence d’écriture à Animakt, le Muerto Coco mènera des ateliers auprès de personnes détenues à la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis afin de collecter leurs paroles autour de la question de la virilité.

crédit photo : Pierre Acobas


Du 25 octobre au 5 novembre 2021

Fabrizio Solinas (13) // "Human Nature"

Cirque

Si les mannequins avaient une façon différente de marcher pour montrer les vêtements, à quoi ressembleraient les défilés de mode ?
Si les loups-garous existaient vraiment, comment s’intègreraient-ils dans la société ?
Si vous portiez une imitation exacte de votre corps nu, auriez-vous encore à vous habiller ou pourriez-vous vous considérer habillé.e ?

crédit : Fabrizio Solinas



Les 13 et 14 novembre 2021

Nos lèvres révoltées (75)

Chants de lutte

Chœur féministe qui réclame en chantant la fin de toute oppression sexiste ! Dans un chœur, chaque voix compte mais c’est l’ensemble qui l’emporte. Nos Lèvres Révoltées chantent un répertoire féministe varié, des luttes ouvrières des mondines en Italie à Beyoncé.

crédit photo : Nos Lèvres Révoltées


Du 15 au 19 novembre 2021

Barks // "Moon / cabaret de curiosités lunaires" (75)

Cirque

Moon, c’est une constellation de petites formes antigravitaires. Une exposition mécanique et organique, à l’image de notre univers, en constante évolution, à explorer et à contempler. Entre inventions fantasques et acrobaties impossibles, c’est une recherche de variation de pesanteur, une forme d’adieu à notre poids, c’est ma manière d’altérer l’espace et le temps.

crédit photo : Mélanie Challe


Du 22 au 28 novembre 2021

L’Usine à trompettes (93) // "DZIN"

Théâtre de rue

DZIN aborde à travers l’histoire du jean, de sa fabrication jusqu’à nos armoires, la migration des hommes et femmes qui ont la lourde charge d’en faire un produit fini.

Crédit : L’Usine à Trompettes


Du 30 novembre au 10 décembre 2021

Cie Yaqu (75) // "Patricia Lelouébec : Sauver le monde"

Théâtre

Dans ce seule-en-scène absurde et joyeux, Patricia Lelouébec, chargée de l’administration de la formation PB-2015-001-Q : Sauver le Monde, se retrouve à devoir regarder en face les multiples risques qui menacent l’humanité d’extinction. Un spectacle hybride à la rencontre entre la procédure administrative, l’atelier municipal de sensibilisation à l’écologie et le concert de rap.

#Carte Noire le jeudi 9 décembre à 20h30

Crédit : Cie Yaqu


Du 13 au 17 décembre 2021

Quasar/Quasar (69/31) // "Je suis invisible"

Théâtre en déambulation

Les spectateurs sont conviés à une visite guidée à travers la ville ou le village. Ils sont invités à voir… ce qu’on ne voit pas. Ils vont suivre un parcours parsemé de traces : du gant oublié sur un banc à un immeuble en ruine en passant par l’avis de recherche d’un animal disparu, une fenêtre condamnée ou des vestiges architecturaux du passé… Autant d’indices, d’empreintes de l’invisible, ou plutôt de ce que l’on perçoit de l’invisible.

Crédit : Malou Lévêque